“Le Monde merveilleux
des trains miniatures
d´Astrid Cachin et Marcel R. Darphin”


par Jehan-Hubert Lavie
et Francis Marx

Éd. Loco-Revue
Il était une fois un riche homme d´affaires “aimanté” par les chemins de fer, qui avait plein d´amis modélistes surdoués (des Marescot, des Boileau, des Rossi, des Florin, des Gillot... et même le tout premier des Fournereau), un copain maître-horloger chez Rolex (qui se chargera de fabriquer l´horloge de la gare — qui peut le plus...), un pote inventeur du Digital Märklin (qui câblera le poste de commandes), un camarade inventeur du ballast Merkur, une bande de compères lycéens qui créent l´A.F.A.C. en 1928, une épouse modéliste professionnelle (une as de la mousse polyuréthane et du fil à mouler le beurre)... et, cerise sur ce gâteau, deux cents mètres carrés disponibles et air-conditionnés : il s´ensuivit dans les années 1980 l´un des plus beaux réseaux du monde du “zéro” — dont il reste aujourd´hui un livre magnifique et une vidéo somptueuse.
“Atmosphère magique du temps béni de la Vapeur et des grands trains mythiques”, le réseau de Marcel Darphin et Astrid Cachin est traité avec l´hyperréalisme dont on raffole aujourd´hui et la débrouillardise de génie : tournesols en laiton photodécoupés un à un, personnages originaux, bicyclettes à base d´épingles de bureau, reproductions rares ( bâtiments parisiens, viaduc de la Bastille ...), souci d´inventer un environnement historique et géographique pour expliquer et soutenir l´existence du matériel roulant, la composition des trains, la voirie... La patine est de mise mais pas la crasse, l´auteur est suisse ! Alors pourquoi n´a-t-il pas maquetté helvète ? “En Suisse, tout est trop clair, trop net, trop parfait ! En France, la nature ne perd pas ses droits face aux créations des hommes.”
On apprend beaucoup sur l´ambiance qui régnait dans la petite sphère du modélisme d´exception, de 1920 (Bing, Märklin écartement 5) à 1980, mais au fil des pages Jehan-Hubert nous narre aussi des anecdotes de son cru, et comme toujours pleines de sel : saviez-vous qu´avant le départ un mécanicien faisait vérifier à son chauffeur “si la bécane était boutonnée dans le bon sens”, c´est-à-dire si c´était bien le tendeur d´attelage de la voiture ou du fourgon de tête qui était passé dans le crochet du tender — car, dans ce cas, un éventuel accident d´attelage (rupture, dérive...) serait imputé à l´Exploitation et non à la Traction !
Les photos du livre sont splendides (la vidéo aussi — ça n´est pas une suite de vues mais une véritable mise en scène ; seuls traîtres, les personnages inanimés qui cassent l´ambiance — mais aussi bien peintes et patinées soient-elles, les figurines en gros plan ne “passent” pas bien, à notre avis, même en photo...).
  Sommaire. — Préface, avant-propos. — Le comté de Marastéric, fief du rail triomphant. — Éric-les-Grien : Quand une gare de banlieue conduit à la vie de château. — Quand les trains passent et repassent à Chêne-Bougeries-Cachin. — Daumesnil et Batignolles, hommage à un Paris disparu. — Le dépôt de Wadsak, sanctuaire de la vapeur. — De halles en triages, la ronde des marchandises. — Les arcanes d´un grand terminus : Royville. — Le temps du tramway et du train départemental. — Les clés d´un monde magique. — Les étonnants secrets d´Astrid Cachin. — L´aventure Darstaed. — Postface, index des noms cités, plan du réseau Marastéric.
Le Monde merveilleux des trains miniatures d´Astrid Cachin & Marcel R. Darphin, par Jehan-Hubert Lavie & Francis Marx. Éd. Loco-Revue 1995, 192 pages, 58 euros. ISBN 2.903651.09.4.
Merci à Emmanuel Lazard
d´avoir confié à Ptitrain son exemplaire pour écrire la présente critique, le nôtre ayant été prêté à dieu sait qui...
Toutes les photos ci-dessus sont extraites du livre cité. © Loco-Revue.
Jidé
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet. — Rév. 12/24/2002 11:24