'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=0, statusbar=0, resizable=0, width=880, height=600, left=40, top=40'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }
Gravure de circuit imprimé
à l´eau oxygénée
et acide chlorhydrique
par Frédéric Bevernage

Après avoir décalqué au PnP blue mon circuit imprimé (voir épisode précédent) dans la buanderie, profitant (lâchement) de l´absence de Madame, j´investis la cuisine pour la suite des événements.
Les deux étapes sont indépendantes et la technique de gravure ci-dessous peut être utilisée avec des plaques photosensibles. Inversement, la plaque “imprimée” avec le PnP blue peut être “développée” avec la technique habituelle du perchlorure ferrique...
Sur la liste Ptitrain cette technique a été évoquée et des colistiers souhaitent en savoir plus !
Un débat a eu lieu sur la dangerosité et les aspects écologiques... Concernant ces derniers, les produits utilisés sont peu (non) agressifs pour l´environnement et recyclables par et pour le modéliste. Si, si...
De plus, contrairement au perchlo, où l´on prépare un litre de solution, seules les quantités de produit nécessaires seront utilisés.
Attention : les produits manipulés sont dangereux (caustiques). Il est recommandé de porter des gants, des lunettes de protection et des vêtements ne risquant rien... Les produits utilisés sont :

L´acide chlorhydrique (HCl) à 33 %
Conseils d´utilisation (www.securiteconso.org/rubrique84.html)
Acheter seulement la quantité nécessaire à une utilisation précise, pour éviter les risques liés au transport et au stockage.
Lire attentivement les conseils sur l´étiquette, notamment ceux concernant les modes d´ouverture et de fermeture de la bouteille. Le plus souvent, ce sont des fermetures de sécurité spécialement adaptées aux produits dangereux. Elles nécessitent un peu de patience et interdisent tout usage d´outil coupant.
Éviter de respirer de l´acide chlorhydrique en ouvrant la bouteille. L´odeur est agressive. En cas d´inhalation, ce produit peut provoquer une atteinte des voies respiratoires.
Porter des gants pour effectuer les travaux. Ce produit peut provoquer des brûlures (chimiques).
Porter des lunettes de protection. Si vous portez habituellement des lentilles de contacts, vous devez les enlever et remettre des lunettes.
Verser lentement l´acide dans l´eau et non pas le contraire car la dilution provoque un échauffement violent et des risques d´éclaboussures d´acide.
Se trouve en grandes surfaces (Leclerc, Carrefour, Castorama...)

L´eau oxygénée ou peroxyde d´hydrogène H2O2 à 130 volumes
Conseils d´utilisation
Usage interdit en cosmétologie ou dermatologie : l´eau oxygénée “pour blonde” est à 5 volumes.
Acheter seulement la quantité nécessaire à une utilisation précise, pour éviter les risques liés au transport et au stockage.
Lire attentivement les conseils sur l´étiquette, notamment ceux concernant les modes d´ouverture et de fermeture de la bouteille. Le plus souvent, ce sont des fermetures de sécurité spécialement adaptées aux produits dangereux. Elles nécessitent un peu de patience et interdisent tout usage d´outil coupant.
Ne pas fumer pendant l´utilisation (risque d´inflammation et d´incendie).
Ne pas utiliser à proximité de produits huileux, graisses, etc. (risque d´incendie).
Porter des gants pour effectuer les travaux. Ce produit peut provoquer des brûlures (chimiques).
Porter des lunettes de protection. Si vous portez habituellement des lentilles de contacts, vous devez les enlever et remettre des lunettes.
Verser lentement le peroxyde dans l´eau et non pas le contraire car la dilution provoque un échauffement violent et des risque d´éclaboussures de peroxyde
Se trouve en grandes surfaces de bricolage (par exemple Castorama, environ 6,50 euros).

L´eau déminéralisée
Conseils d´utilisation
Produit totalement sans danger ! Si, si !
Je le conseille simplement pour éviter les réactions chimiques avec des eaux dures, calcaires, avec l´HCl en particulier, susceptibles de nuire à l´attaque chimique du cuivre !
Se trouve en grandes surfaces (Leclerc, Carrefour, Castorama...)

Bon, alors on va pouvoir y aller après avoir déplacé la friteuse...Voici donc les protagonistes ! Vous noterez la vétusté de la bouteille d´HCl !
Le bac où sera traitée la plaque est un simple récipient de glace alimentaire... Très pratique !
Il va permettre d´utiliser une quantité minimale de produit. Il suffira que la plaque cuivrée soit recouverte.
Pour doser : un verre gradué pour l´eau déminéralisée : 50 ml une seringue de 10 ml pour l´HCl : 10 ml une seringue de 5 ml pour l´H2O2 : 4 ml
Les seringues permettent de prélever et d´introduire doucement les produits dans le bac, sans risques d´éclaboussures.
Température : j´ai chauffé pendant 20 secondes les 50 ml d´eau déminéralisée au four à microondes, le mélange était à environ 30°.
C´est parti ! je déclenche le chrono, en mettant la plaque dans le jus. (Z´avez remarqué la discrétion des gants, hein !)
Après 30 secondes, l´attaque est manifeste.
Après 4 mn, on commence à voir l´attaque au travers de la plaque. Notez la coloration “cyan” du jus : cuivre Cu++... on en recausera...
En moins de 7 mn, temps de rinçage compris, la plaque est totalement “décuivrée”... là où il faut...
Et là où y faut pas... c´est comment ? Un peu d´huile de coude, de l´acétone...
Et voilà ! Nickel... enfin cuivre ! Opération réussie !
Page précédente — Page suivante
 
Frédéric Bévernage,
novembre
2008


N.-B. — Les photos et le texte sont © Frédéric Bévernage pour Ptitrain.
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique... — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet. — Rév. 27-11-2008 21:08