'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=0, statusbar=0, resizable=0, width=880, height=650, left=40, top=40'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }
 
Salon international du modélisme
de Bordeaux 2008 (3)
par Charles_2 Bordeaux

M. Mercier présente des kits en laiton et en plastique. Echelle 1/43,5. Pendant ce temps, Madame joue avec une commande numérique Roco.
Le réseau “MOMI”. À lire ce nom on pourrait croire que le pharaon Séti Ier a donné l´ordre de construire l´ancêtre du chemin de fer sur les rives du Nil. Perdu ! Ce nom vient de “MOdules pour MIramas”, puisque les premiers modules ont été construits pour une exposition dans cette ville. Il s´agit d´un réseau modulaire de trains de jardin L.G.B. : 1/22,5 (IIn ou G) qui peut rassembler deux ou plusieurs modélistes.
Les quatre acolytes présents (notez que j´ai bien écrit acolytes) nous ont concocté un réseau de 18,56 x 0,90 m. Les raquettes de retournement font 1,44 m de diamètre. Le tout est complété par une coulisse. Nous voyons à droite un dépôt vapeur, puis dans la campagne de Béziers s´élève la fabrique de trous qui recevront les clous dans les traverses. La Manufacture générale de clous de traverses (“Mangeclou”) précède la gare, qui jouxte la fabrique de caisses pour ranger les clous.
À l´autre extrémité , le second dépôt vapeur. Le réseau fonctionne en analogique ou en numérique comme l´attestent les trois commandes L.G.B. (deux avec fil, et une sans fil). Le quatrième membre n´ayant pas pu terminer à temps ses modules, il joue avec la dernière commande à main MX31ZL de Zimo. Allez les gars, vous pouvez enlever vos bandelettes, on vous reconnus !
Comme d´habitude, M. Labbé représentait dignement la société Multirex (spécialisée en petits outils de modélisme).
On ne présente plus Mme et M. Pinat, les piliers du N et de l´A.F.A.N. Le réseau de 8 x 5 m en 10 modules évoque la ligne de Paris à Toulouse, via Étampes, Lamotte-Beuvron, la sous-station d´Auvilliers, le viaduc de Saint-Denis-Catus, etc.
En cinq photos , vous avez droit au changement de machine. Nous passons de la traction électrique au diesel pour la suite du parcours.
Le pont Neuf de Toulouse par M. Puntous de Plaisance-du-Touch (31), du club S.A.M. Ce très beau diorama, même s´il n´est pas ferroviaire, mérite que l´on s´y attarde.
En effet, il est construit en briques de 4 x 6 x 1 mm, moulées, séchées, puis cuites à 1 100 degrés pendant 24 heures, dans un four de potier, pour obtenir la teinte caractéristique des briques de la région. Il en a fallu 300 000. Vous y ajoutez 15 000 pierres de 3 x 6 x 2 taillées une par une, et au bout de 4 000 heures de travail vous obtenez cette merveille. Le diorama mesure 2 x 0,80 m, il doit être au 1/200e ?

M. Mercier joue au train sur ses trois modules L.G.B. représentant la gare de Montjoyer (26), pendant que Madame fait bouillir la marmite en vendant des petits trains.
Un autre membre du club S.A.M., M. Villemur, nous montre des moteurs de vibreurs de téléphones mobiles qu´il utilise pour motoriser des bateaux au 1/100e. Cela peut donner des idées...
L´U.M.F.B. (Union des modélistes ferroviaires bordelais) est affiliée à l´U.A.I.C.F. (Union artistique et intellectuelle des cheminots français). Elle montre deux réseaux et un diorama. Les quatre photos du diorama représentent une scène régionale, avec la caténaire Midi bien caractéristique et toujours en place dans le Sud-Ouest. Le réseau modulaire en H0 de dimension 6 x 1,30 m vient en suivant. Et pour terminer, un réseau H0, pour initier les enfants au fonctionnement d´un train miniature, à l´aide d´une commande numérique Roco.
MM. Klein et Pragnon, de Tournefeille (31) et du club S.A.M., présentent un réseau américain très original, le Woodpecker Lumber Co. Nous sommes dans une exploitation forestière à la fin du XIX siècle (1870-1930).
L´ovale modulaire mesure 7,5 x 4,60 m. L´échelle, peu courante 1/13,5 (7/8n2 américain), a nécessité la construction intégrale du matériel roulant, notamment des locomotives à vapeur vive, et du décor. Il y a aussi deux locomotives radiocommandées avec accumulateurs embarqués. La voie est de 45 mm. Les dames ont délaissé le caboose, pour investir dans une vraie maison close, où elles peuvent pratiquer leurs coupables activités.
Deux particularités du réseau Woodpecker. La première : l´aiguille Stub*, typiquement U.S. Ici, ce ne sont pas deux lames mobiles articulées au niveau de la pointe de cœur, mais un morceau de voie qui est aligné avec la voie choisie. C´est très efficace, mais il n´y a pas de droit à l´erreur car l´aiguille n´est pas talonnable. La seconde est le matériau employé pour le ballast : c´est de la litière à chat en maïs soufflé, teinté.
* N.D.L.R. : d´autres photos d´aiguilles Stub (site de G. Pelletier ; une rarissime aiguille triple ; une autre, ; allez aussi sur Google images). Et bien sûr Doc Toofoo !
Nous aussi, nous avons notre Georges Marchais, non moins célèbre, tout au moins dans le milieu modélistique régional. Ancien cheminot, il est un modéliste talentueux, aussi bien pour le matériel roulant que pour le décor. Ses connaissances en font un puits de science pour tout ce qui touche au chemin de fer. Grâce lui soit rendue...
Vue d´ensemble de la partie centrale du vélodrome qui commence à se remplir. Les autres exposants sont répartis sur les coursives. Pour terminer, je dois signaler la présence du magasin Verdeun (à gauche sur la photo).

Fin
27-28 septembre
2008
Logo
Toutes les photos sont © Charles_2 Bordeaux pour Ptitrain. Si vous voulez corriger une erreur ou ajouter des détails ou commentaires, même longs et détaillés, écrivez à Ptitrain et nous vous publierons.
Ptitrain Reportages Bordeaux 2008
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique ! — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet.