'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=1, statusbar=0, resizable=0, width=880, height=670, left=40, top=40'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }

Rainhill, octobre 1829 :
Grand concours de locomotives
Le chemin de fer en à ses débuts. L´Anglais Trewithick a fait rouler la première locomotive sur rails en 1804, au pays de Galles. Depuis, quelques dizaines de machines ont été construites pour traîner de lourds convois de charbon ou de minerai depuis les mines jusqu´aux voies navigables. L´Angleterre s´est dotée d´un important réseau de canaux pour faire circuler les productions de l´industrie naissante ; mais les industriels de Liverpool et Manchester désirent voir leurs marchandises transiter plus rapidement que sur les péniches ; ils vont confier le chantier à George Stephenson qui a déjà fait rouler, sur la ligne de Stockton à Darlington, dès 1825, la Locomotion qui a enthousiasmé les foules.
Pour choisir le mode de traction, un concours est organisé ; cinq engins sont présentés mais trois seulement participent aux épreuves. (L´une des locomotives, la Perseverance, de l´Écossais Burstall, a été endommagée lors de son transport. L´autre, la Cyclopede, constituée d´un cheval pédalant sur un tapis roulant ne fait qu´un parcours de démonstration.)
Le règlement prévoit que les machines doivent remorquer trois fois leur poids à une vitesse de 16 km/heure, sur une distance totale de 112 km en plusieurs parcours. Les épreuves se déroulent du 6 au 14 octobre sur le site de Rainhill, sur la ligne en construction entre Liverpool et Manchester.
La Novelty de Braithwaite et Ericson est légère comme un véhicule routier à foyer vertical ; rapide et élégante, elle produit une excellente impression sur le public. Malheureusement les soudures de la chaudière cèdent et elle doit abandonner.
La Sans Pareil de Hackworth est un lourd engin directement issu des archaïques locomotives de mine. Évoluant lentement et en cahotant elle traîne sa charge jusqu´à ce que son circuit d´eau se bouche, provoquant la détérioration de la chaudière par surchauffe.
Seule la Rocket fait le parcours entier, conduite par les Stephenson père et fils. Elle est équipée d´une chaudière tubulaire dont le principe a été inventé par le Français Marc Sequin. Un seul essieu moteur mais elle préfigure les principes de construction des machines à vapeur qui vont rouler pendant deux siècles.

Expométrique 2006 (12)
Robert Gesuelli : le concours de Rainhill
Robert Gesuelli est Chouchou perpétuel de Ptitrain, récompense décernée pour l´ensemble de son oeuvre.
Le diorama est réalisé en pâte à bois sur carton de calendrier épluché. Les arbres sont en ficelle, ce qui a permis de réaliser des branchages en semi-relief pour gagner de la place. Le matériel roulant est en carton plaqué, y compris les bielles et les roues des locomotives qui roulent (les engins statiques se contentant de roues en plastique).
Les personnages sont en carton ainsi que les calèches, à roues en résine diligemment fournies par Artitec, directement de Hollande. L´ensemble de la fabrication a duré six mois, dont trois pour le diorama lui-même (voie, boîte, décor).
Une vous rendra mieux l´atmosphère du concours !
Le stand de Loch Lomond ? Est-ce qu´un reporter du Petit Vingtième en kilt ne serait pas dans les parages ?
Burstall va passer cinq jours à réparer sa machine, la Perseverance bien nommée ; il atteindra quand même les 10 km/heure et aura droit à un prix de consolation de 25 livres...
Une idée que nos compagnies de transport pourraient creuser : un train (un tramway, un métro...) plein de banlieusards endormis n´embarque-t-il pas une énergie potentielle énorme ? On fait confiance aux “communicants” pour déguiser ça à la mode, fitness (“C´est décidé, vous avez envie de retrouver un corps plus tonique ! Alors BOUGEZ !”) ou développement durable (“Contribuez à sauver votre/notre planète ! Alors PÉDALEZ !”)
Eh bien, voilà, quand on parle d´écolos, ils sortent du bois ! Robert Gesuelli a décidé de recycler ses vieilles vapeurs en en faisant des réservoirs à poissons de la Seine et des bacs à fleurs...
Mais il est surtout un pédagogue patient et montre toujours comment il fabrique tout ce qu´on voit ...
Tiens, mais ne voilà-t-il pas que notre susdit reporter s´était réellement déjà intéressé de près à la course de Rainhill et à sa Rocket ?
(Extrait d´une série de planches signées Hergé et consacrées à la locomotion sous toutes ses formes.)

Page précédentePage suivante
Novembre
2006
Logo
Sauf exceptions signalées, toutes les photos sont © Jidé pour Ptitrain Les textes sont en partie de R. Gesuelli — Si vous voulez corriger une erreur ou ajouter des détails ou commentaires, même longs et détaillés, écrivez à Ptitrain et nous vous publierons.
Ptitrain Reportages Expométrique 2006 (12)
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique ! — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet.