'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=0, statusbar=0, resizable=0, width=810, height=660, left=50, top=50'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }
Le moulage en résine
Pour reproduire une pièce, il suffit de suivre cinq étapes : 1° Fabriquer un moule (représenté ci-dessous en bleu) pour entourer la pièce originale (rouge). 2°  Couler du silicone (jaune). 3° Extraire le silicone qui devient un moule... 4° Couler de la résine, du métal, etc. (vert) dans ce silicone. 5° Extraire les pièces copiées (dupliquées si nécessaire en de nombreux exemplaires).
Voilà pour la théorie et, dans cet article, je vous propose de passer à la pratique et de faire le tour des problèmes que l´on pourra rencontrer. Aujourd´hui, “étape n° 1”...
Les choix
photo001 Commençons par notre pièce à dupliquer. Est-ce une simple pièce ne comportant qu´une seule face à reproduire (comme un mur, un plancher de wagon, une porte...). Ou alors est-elle plus complexe et ressemble plus à un volume (tampon de wagon, chaudière, valises et autres bagages…), auquel cas on aura plusieurs faces à reproduire. Cela aura une influence sur le type de moule à réaliser.
Il faudra aussi choisir le matériau qui nous servira à reproduire notre pièce : plâtre, résine, métal blanc…
Tous ces matériaux ont des coefficients de rétractation différents ; et il est très important de savoir ce que l´on veut faire avec nos pièces. Un mur n´aura qu´une fonction esthétique ; on pourra le réaliser en plâtre ou en résine ; par contre un bogie doit assurer une fonction mécanique et doit respecter les tolérances que l´on se sera imposées ; on pourra le faire en métal blanc, plus solide que la résine.
photo002
Les coefficients de rétractation (et de dilatation) sont différents suivants les matériaux, et mêmes entre les marques. Si une personne décide de confectionner un modèle comportant de la résine et du laiton par exemple, je lui déconseille de les coller ensemble, elle obtiendrait un effet de bilame, c´est-à-dire que ses éléments auront tendance à se courbersuivant la température ambiante.
Il faudra être très prudent avec les objets comprenant une contre-dépouille (voir figure ci-dessous ) ; en effet, c´est très difficile — voire impossible — à reproduire sans surprises. Suivant la qualité du R.T.V. (silicone), les détails ressortiront plus ou moins correctement et il faudra dans certains cas ruser en réalisant un moule en plusieurs parties.
schema099
Voilà pour le petit cours ; maintenant, rentrons dans le vif du sujet !
Fabrication des deux premiers moules
Tous les matériaux dont je vous parle dans cet article sont disponibles chez le Train magique à Strasbourg (letrainmagique.com), entreprise animée par Clément Schmitt.
Je vous propose, pour débuter, deux petits moules simples. Le premier nous permettra de dupliquer un mur à l´infini ; le modèle maître est en plâtre, et ses copies seront aussi en plâtre. Le second servira à reproduire les portes d´une petite ferme ou grange ; le modèle maître est fait à l´aide de bandes de plasticarte gravées et collées ensemble, les copies seront en résine.
photo003 photo004
Pour faire notre moule, il nous faudra “préparer” notre pièce maîtresse ; puis en faire... un moule (souple, en silicone).
Le dépron est le matériau le plus adapté que j´aie trouvé pour la confection de notre premier moule.
schema098
photo005 photo006
Je ne le colle pas, mais je fixe les bandes qui forment le contour grâce à des épingles . Mettez-les en biais et alternativement vers la gauche puis vers la droite  ; cela nous permettra de réutiliser à l´infini nos bandes et de pouvoir démouler plus facilement notre R.T.V.
photo007 photo008
Vérifiez aussi qu´aucun jour ne soit présent dans votre moule, sinon le produit en profitera pour s´échapper (et la ménagère risque de ne pas être contente s´il atterrit sur la moquette ou le parquet du salon ).
Il faudra aussi maintenir notre pièce dans notre moule  ; en effet, à cause de la poussée d´Archimède, la pièce aura tendance à remonter à la surface dès que nous mettrons le R.T.V.
photo009 photo010
Une fois de plus, je fais appel à mes épingles en maintenant une pression sur ma plaque de plâtre qui la maintiendra au fond du moule.
schema097
Nous pourrions aussi utiliser de la bande adhésive double face, mais il faut savoir que cela créerait une petite surépaisseur, et un modèle maître difficile à récupérer (il resterait collé au fond du moule).
photo011 Notez bien : pour garder longtemps un moule en bon état, il faut à chaque fois remettre le modèle maître à l´intérieur du moule, ce dernier ne pourra donc plus se déformer.
Voilà nos deux moules aptes au service ; voyons maintenant comment préparer et “couler” notre silicone...

La suite
Yannick Scher,
septembre 2006

Toutes les photos et schémas sont © Yannick Scher pour Ptitrain

Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique... — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet. — Rév. 09/15/2006 0:16