'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=0, statusbar=0, resizable=0, width=880, height=600, left=40, top=40'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }

Gagner de la place, de la sécurité, de la monnaie...
Un système d´aiguillage
pour nos coulisses (1)
Il y a des choses comme ça, on cherche, on cherche... puis on se rend compte que c´est matériellement impossible — le mouvement perpétuel, la quadrature du cercle... Et parmi ces rêves sans fin, la possibilité de gagner de la place sur nos réseaux, surtout dans les parties cachées ! Que ne voudrait-on pas qu´il se passe d´extraordinaire dans les coulisses : que les trains se retournent d´eux-mêmes, que leurs locos s´échangent, que sais-je encore ? Ah oui, on voudrait aussi qu´ils ne déraillent jamais ni ne s´arrêtent involontairement dans ces parties inaccessibles du réseau...
Dans les parties visibles, on est tenus de respecter au plus près la réalité (rayons des courbes, géométrie des aiguillages...) mais si en coulisse on pouvait avoir des aiguillages “en caoutchouc”, comme celui ci-contre ...
Cahier des charges : un système d'aiguillage symétrique, très court, grand angle (60°), sans lames mobiles, ni pointe de coeur, ni contre-rails, ni pattes de lièvre, ni... rien, et parcourable dans les coulisses, à vitesse quelconque et sans aucun risque de déraillement ou de plantage de chou (pas de discontinuité électrique). Matériaux courants du commerce. Toutes échelles. Deux rails, trois rails ou plus. Coût : le plus proche possible de zéro.
N.D.L.R. Aiguillage, c'est le mot des béotiens, aiguille, c'est le mot des cheminots. Mais c'est la même chose...
Bien sûr, il nous faudrait pouvoir partir de pièces détachées du commerce, accessibles à tous, par exemple ces coupons de courbes tout faits (en Ho, ici c´est du Roco, ou en Z, en N, ou à n´importe quelle échelle, là c´est du L.G.B.).

Aucun travail de limage ou de soudure de précision, aucun tirefonnage, ne doit évidemment venir entacher notre beau rêve... Alors, comment le créer, cet embranchement si court “en caoutchouc” ?
Une seule solution : demander l´aide de Doc Toofoo !
Je dirais même pluss : n´importe quelle échelle et n´importe quel nombre de rails (deux, trois, quatre !).
Voyez ci-contre un morceau de voie imbriquant, au 1/22, de la voie métrique et de la voie Gn15 (voie “maraîchère”)...
La caténaire ? Oui, natureliche, elle devra tourner avec l´aiguillage ! Quoi encore, c´est tout ?


Page suivante
Doc
Toofoo

Propos recueillis par Jidé,
en décembre 2006


N.-B. — Tous les schémas et photos sont © Doc Toofoo pour Ptitrain.
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique... — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet. — Rév. 5-02-2007 16:25