'; EcrireHtml = window.open('','_blank','toolbar=0,location=0, directories=0,menuBar=0,scrollbars=0, statusbar=0, resizable=0, width=810, height=660, left=50, top=50'); EcrireHtml.document.open(); EcrireHtml.document.write(CodeHtml1); EcrireHtml.document.write(CodeHtml2); EcrireHtml.document.close() }
Une petite révolution prometteuse de plein d´inventions rigolotes  :
Les “super-aimants”
Ces aimants de nouvelle génération (les aimants au néodymium) peuvent être si puissants -- sous un faible volume — qu´on conseille de les manipuler avec des lunettes de protection ! Et qu´on prévient de ne pas se faire coincer les doigts entre deux aimants ! On peut les voir (entre autres !) sur le site de Power Magnet Shop, un commerçant allemand qui propose des assortiments pas trop chers (www.powermagnetshop.de).
Cette nouveauté m´a fait re-penser à un moteur d´aiguille à F.À.M. (fil à mémoire) bistable cher à Ptitrain... et dont la bistabilité serait, cette fois, due à l´attraction de la corde à piano par deux minuscules aimants (5 x 2 millimètre). Commandons donc cet assortiment pour voir...
photo3701 (Huit jours plus tard.) Le colis d´assortiment d´aimants est bien arrivé (vingt euros). Quelques gros parallélogrammes, et quatre sortes de cylindriques...
Le premier contact est prodigieux : on passe déjà une bonne heure à s´amuser avec ces bestioles...
photo3702 photo3703
Les plus gros du lot font 40 x 10 x 5 millimètres et sont livrés séparés par des pièces de plastique  : on comprend vite pourquoi — il est très très dur de les séparer (force d´attraction : dix-huit kilogrammes !) . Si j´en pose un sur le dos de ma main et un dans ma paume, je peux retourner ma main...
photo3704 photo3705
photo3706 photo3707
Un bloc de papier d´une épaisseur de 6 millimètres (je n´en ai pas compté les feuilles !) tient à la verticale sur une règle d´acier avec un seul de ces aimants.
Les plus petits (cylindres (5 x 2 mm) s´attirent l´un l´autre jusqu´à 21 mm d´écart, avec puissance (800 grammes) !
photo3708
photo3709 Un essai identique avec les gros du début a abouti à une rencontre si énergique que les deux aimants ont explosé  avec projection d´éclats ! On comprend mieux le “truc” avec les lunettes de protection...
Et ce moteur à F.À.M., alors ?
Pour un moteur bistable à F.À.M., les résultats sont très prometteurs : la flèche bleue marque la corde à piano (qui actionne la traverse mobile de l´aiguille) qui est placée entre deux aimants cylindriques (flèches jaunes ; les plus petits de l´assortiment, diamètre 5 mm, hauteur 2 mm, soit moins que l´épaisseur maxi de nos futurs moteurs, qui seront, je vous le rappelle, noyés sous l´aiguillage dans les 3 mm du ballast) fixés à 3 mm l´un de l´autre. (Pour ce test provisoire, les aimants sont bloqués par des serre-joints par l'intermédiaire de bouts de bois.)
Si on tire la corde à piano à droite (grâce à un F.À.M. actionné pendant seulement trois secondes), elle reste collée à l´aimant de droite (mémoire mécanique). Si on la tire vers la gauche (grâce à un 2e F.À.M.), elle reste collée à l´aimant de gauche...
Un bistable, mécanique, sans ressort ni came, ni rien ! C.Q.F.O. (ce qu´il fallait obtenir !)
photo3710
Ce truc des F.À.M. peut aussi servir à actionner des microcontacteurs, permettant de fabriquer des relais bistables de puissance à contacts inverseurs.
Je pense qu´on peut aussi s´en servir (en jouant avec la répulsion, plusieurs kilogrammes pour les gros) comme
ressort de suspension, comme frein, et bien sûr (avec l´attraction) comme aimant d´I.L.S. Et même en supprimant l´I.L.S. une telle puissance peut permettre à un train d´actionner mécaniquement un dispositif de grande taille, un signal de bloc, un passage à niveau, etc. (Un déplacement de quelques millimètres mais de dizaines de kilos peut être amplifié par un effet de levier.)
On peut placer un profilé d´acier sous une voie en forte rampe et la loco, équipée avec un aimant, sera “lestée” pour augmenter l´adhérence et l´aider à monter !
Et comme
attelages automatiques pour le Toy Train LGB ? Dans le domaine du bricolage : pour tenir très fermement des pièces pendant soudure, collage, peinture, vissage.
Pas de brevets déposés sur ces applications ferrovi-modélistes, alors... d´autres idées ?

À suivre...
Doc
Toofoo

Propos recueillis par Jidé, en juin 2006.


N.-B. — Toutes les photos sont © Doc Toofoo pour Ptitrain.
Ptitrain, l´e-magazine du train éclectique... — Directeur de la publication : Christophe Franchini.
Rédacteur en chef : Jean-Denis Rondinet. — Rév. 8-06-2006 14:09